Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
poupees-en-scenes.over-blog.com

poupees-en-scenes.over-blog.com

poupées anciennes françaises et étrangères 1920-1970

"T'as d'beaux yeux tu sais ?"

Jean Gabin à Michèle Morgan dans Quai des Brumes (1938)

Les yeux ne sont-ils pas  le miroir de l'âme ? la nôtre bien sûr mais aussi celles de nos chères poupées. Se bornent-elles à nous renvoyer notre propre regard, où ne serait-ce pas elles qui nous scrutent? En répondant à cette question vous ne les regarderez plus comme avant, mais avant tout, jetez donc un coup d'oeil à notre petit exposé pour y voir plus clair...

Dans la quête toujours renouvelée de doter nos petites chéries d'un maximum d'attributs réalistes pour les rendre le plus vivantes possibles, les yeux sont à notre sens déterminants. Ils conditionnent tout à la fois le regard mais aussi le caractère, la présence et pour tout dire la personnalité. Pour toutes ces raisons, ils font l'objet de toutes les attentions et recèlent souvent de savants et coûteux mécanismes pour s'approcher du Saint-Graal poupesque : un regard vivant qui confèrera à la bienheureuse une présence et une vie que les autres lui envieront. Alors attention les yeux, c'est parti on vous explique tout ou presque, ouvrez l'oeil et le bon ! 

Pour faire un petit raccourci chronologique et rapide de l'évolution oculaire de nos poupettes, on pourrait dire qu'au début  du XXe siècle était le verre et qu'ensuite au fur et à mesure de l'évolution de la technique, des normes de sécurité et de la nécessité de faire des économies, le plastique est devenu la matière de référence. On parle du cas particulier des yeux peints plus loin, faites pas les gros yeux, on les a pas oubliés les yeux peinturlurés ! Par contre on évoquera pas tous les autres substituts plus anciens , perles, boutons de culotte, cailloux et autres qui ne sont pas significatifs même s'ils ont rendu de fiers services surtout en réparation !   

1. Les matières :

- il y a le verre...et le reste.

Poupée Capi vers 1925-1930 

De notre point de vue la clarté et la finesse  d'un regard "verre" sont toujours un cran au-dessus du rendu de toutes les autres matières "plastiques". Voyez le travail sur l'iris des verriers de chez Capi ci-dessus , un vrai regard d'enfant non ? Pour nous le regard ,"de la plus belle" eau c'est le verre, mais il y a quand même des de belles réalisations dans d'autres matières... 

- pour le plastique, on trouve quelques "rendus" sympathiques tant en clarté qu'en intensité. Nous ne rentrerons pas ici dans le détail chimique car il y a eu plusieurs sortes de plastiques selon les marques et les progrès de la technique à différentes époques. Pour plus de facilité on peut dater à l'après-guerre le début des yeux en plastique. Grâce à cette nouvelle matière moins coûteuse, même des marques aux blasons moins connus parviennent à des résultats intéressants :

Super Poupée vers 1960 

Poupée Huard vers 1950-1960

Les grandes marques ne sont pas en reste compte tenu de leurs investissements , ci-dessous"Poupée Bella" de 1946 dans laquelle on retrouve beaucoup du travail Capi notamment au niveau du mélange des couleurs autour de l'iris et pour cause les "poupées Bella" sont liées familialement et techniquement aux Capi , à tel point que sans boite il arrive souvent de les confondre.  

Le plastique , moins onéreux à produire et à mettre en oeuvre que le verre va permettre à un plus grand nombre de petits fabricants de se lancer dans l'aventure de la poupée vivante. Les normes de sécurité modernes finiront par provoquer sa disparition sur nos petites.

- les yeux peints :

Ce type d'yeux se retrouve tout d'abord sur de nombreuses poupées plutôt luxueuses de la première moitié du XXe siècle comme les Lenci ou les poupées de salon.  Les peintres étaient alors de véritables artistes qui savaient représenter la profondeur et l'éclat d'un regard bien avant la 3D. Quand ils sont bien conservés et que le tissu qui sert de support a bien vieilli, l'illusion en "trompe-l'oeil"smiley est parfaite ! En ce qui nous concerne même si nous en apprécions le côté technique, nous ne sommes pas trop attirés par ces poupettes. La peinture des yeux pouvait aussi être une alternative moins coûteuse au verre. Pour d'autres fabricants on pourra rencontrer des modèles qui ont été fabriqués d'abord avec des yeux peints, avant de passer aux yeux en verre, puis au plastique , c'est le progrès ça ma bonne dame! En témoigne la petite ci-dessous, qui prouve que Bella aussi a fait autre chose que des yeux en plastique...

Et une petite Gégé dite guerre avec des yeux peints sur du papier

Par ailleurs, les "yeux peints" vont aussi se retrouver, de façon plus démocratique, sur un certain nombre de poupées de grande diffusion italiennes, espagnoles puis chinoises entre autres, dans la seconde moitié du 20e s (voir ci-dessus). On les rencontrera principalement sur des poupées de petites tailles dont elles renforcent le côté sympathique et l'aspect "jouet". Elles ont une expression bien à elles qui fait qu'on se laisse facilement tenter, car une fois coiffées et habillées, celles-ci peuvent être tout à fait mignonnes, ça sent le vécu ça je vous le dis! On notera également que la marque française Petitcolin a fourni un grand nombre de corps a yeux peints de toutes les tailles que l'on retrouvera habillés en folkloriques dans de nombreux bazars ou échoppes touristiques.

2. Le cas particulier de l'oeil fixe : c'est la technique plus la plus simple et la plus économique pour les fabricants à mettre en oeuvre. Comme son nom l'indique l'oeil ne fait aucun mouvement ni latéral ni vertical. il est le plus souvent collé. Dans notre collection ce type d'implantation se retrouve essentiellement sur des poupées des années 30 (les Capi) ou sur des poupées réparées dont l'état du visage et/ou nos capacités  ont empêché toute autre  possibilité. Voir ci-dessous la petite espagnole des années 1940 avant et après,restaurée avec un système d'yeux fixes car son état et nos compétences ne nous ont pas permis de réimplanter des yeux dormeurs.

 

3. Le mouvement : 

Une belle matière c'est bien, mais avec le mouvement c'est la vie qui apparaît. Il existe plusieurs techniques : 

- L'oeil dormeur : une paupière vient couvrir l'oeil quand la poupée est allongée ou que les yeux sont bloqués comme pour Martine Gégé  de 1962 ci-dessous. A ce propos , on ne force jamais sur un oeil bloqué à sec , j'ai des souvenirs frustrants de vendeurs faisant des mouvements violents et de doigts insistants , pour prouver que les yeux fonctionnent. Honnêtement on s'en f... un peu , nous on voit ça calmement pendant la séance de soins et parfois un dépoussiérage gentil suffit... alors amis vendeurs, de grâce laissez en paix les yeux coincés et paresseux ! Voilà c'est dit donc pour revenir aux yeux dormeurs  

On comprend mieux le principe là hein ? C'est ce mécanisme vertical qui est le plus couramment rencontré.

Quand je vous disais qu'un nettoyage suffit...

Les cils sont souvent en poil naturel , de lapin chez Gégé et ils ont tendance à s'user. On trouve d'ailleurs souvent ces poupées  sans cils, mais en principe c'est aisément réparable en glissant des nouveaux cils de remplacement dans la fente située entre l'oeil et la paupière.

La firme française Clodrey en invente une variante intéressante en 1964 quand elle sort son poupon Fanfan : c'est loeil berceur. Celui-ci se ferme progressivement quand la poupée est allongée et bercée latéralement... Malheureusement ce mécanisme fragile est rarement encore fonctionnel... Quand on vous aura dit que chez Clodrey Fanfan avait aussi des yeux coucous, vous allez ouvrir de grands yeux et vous dire qu'ils ne faisaient pas les choses à moitié. Vous aurez raison, on vous expliquera plus loin le coup du coucou !

- L'oeil riboulant : j'ai gardé le fin du fin... pour la fin. Grâce à un ingénieux mécanisme de tringles et avec un contrepoids les yeux vont se déplacer latéralement dans les orbites quand on incline la tête de la poupée. Cette pièce d'horlogerie qui se combine avec le système dormeur se rencontre sur des poupées, plutôt luxueuses de toutes nationalités. En France, entre autres, le système est très utilisé par la maison Raynal depuis 1934 qui est bien connue pour le placement haut de gamme de ses créations.

Raynal 1955

En 1955, Gégé utilisera aussi ce principe pour les grands modèles de ses petites filles de France en rhodoid.

Les italiens avec la petite inconnue ci-dessous

Poupée Ratti composition années 1940-1950 

et les allemands,

Heubach 320 tête biscuit , yeux en verre vers 1920,"une petite rolls"

et bien d'autres qui s'en sont servi aussi pour enfanter quelques belles créations.   

- Mais il existe encore d'autres techniques pour restituer le mouvement du regard....sans pour autant que l'oeil bouge. Non, ne me demandez pas comment Léonard de Vinci comment a fait pour sa Joconde, je n'ai pas son téléphone. Dans les années 1960 deux marques françaises vont imaginer deux procédés de fabrication pour restituer par illusion d'optique le mouvement du regard sur un oeil "simplement" dormeur :

- chez Bella, ce sera les yeux suiveurs à partir de 1959 . Les fameux rayons seront sacrifiés sur l'autel des économies en 1982 à la reprise de l'entreprise par Berchet .

Bella Héléna 1965 

- Chez Clodrey les yeux coucous de 1958-1959 jusqu'en 1965. Après ils ne seront que post-coucous avec une illusion d'optique moins prononcée. 

Clodrey Grisette "coucou" 1960

Nous avons donc "vu" au travers de ce petit exposé non exhaustif la partie technique. Aurions nous de ce seul coup d'oeil , embrassé toute la question ?  Mon oeil ! Il nous paraît qu'au delà de la technique , la touche artistique vient ensuite avec le sentiment, quand l'oeil s'intègre au visage et devient regard... Nous vous proposerons ultérieurement dans un second article plus subjectif, les différents types de regards et d'expression que nos petites jettent sur le monde... 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laramicelle 09/07/2020 11:15

coucou une belle rétrospective des yeux :) maintenant les poupées d'artistes ont souvent les yeux peints ; bisous

11/07/2020 17:22

Oui c'est vrai , tu as raison, l'histoire même celle des poupées est un éternel recommencement. Bisous

careli 08/07/2020 11:48

Tu nous en as mis plein la vue

11/07/2020 17:23

Merci, oui c'est surtout pour y voir plus clair en fait. Bises

hades 08/07/2020 11:42

Une belle documentation sur les yeux, je ne savais pas tout ça, merci.

11/07/2020 17:23

Je t'en prie, on espère que tu vas bien. Bisous

Marie-Libellule 08/07/2020 08:11

Un grand merci pour cet article si complet et bien documenté! Je suis heureuse de vous retrouver tous les deux ainsi que toute la famille de poupées et poupons. Bel été!

11/07/2020 17:25

Merci pour ton message, on va essayer de revenir un peu avec vous et les poupettes après cette épreuve. cela nous fera du bien de vous retrouver. Bel été à toi aussi .bises

Thaddée 03/06/2020 16:24

Wouah, tu t'es super bien documenté, c'est passionnant. Je me suis pas mal interrogée sur les yeux de mes poupons et poupées, à savoir pourquoi la plupart ne fermaient pas les yeux. Certains ont des yeux d'une couleur incroyable ! et l'expression ! Les yeux riboulants ce doit être assez impressionnant, comme si la poupée te suivait des yeux ... comme j'en ai parfois l'impression avec certaines ! Et tes poupettes qui ont le regard en coin ! Merci pour ce document très fouillé, j'ai pris grand plaisir à le lire et à apprendre des choses. Bonne fin d'après-midi Pierre, salut aux poupettes !

03/06/2020 16:41

Coucou thadée merci pour ton post mais cet article aurait du être intialement complété par des photos pour être attractif mais suite à une erreur de manipulation il est paru trop tôt. Je le remettrai plus tard car pour l'instant suite à un deuil familial, nous allons faire une pause.
Gros bisous.